Services de traduction en finnois

Langue maternelle de 5 millions de finnois et langue officielle de la Carélie russe, le finnois partage officiellement son statut de langue nationale avec le suédois, parlé par 6 à 8% de la population selon les sources. Ce bilinguisme, lié à l’histoire finlandaise proche de celle de la Suède, offre un atout à ses natifs : la double culture, fidèle alliée des traducteurs.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une langue indo-européenne, la structure syntaxique du finnois présente des similitudes avec celle d’autres langues européennes. Ainsi, nous retrouvons par exemple l’ordre des mots habituels du français (sujet + verbe + complément) et les déclinaisons de l’allemand. À l’oral, le finnois ne présente pas non plus de difficulté majeure pour les francophones, notamment de par son accentuation fixe, qui tombe toujours sur la première syllabe.

Cette langue agglutinante comporte toutefois des spécificités propres, notamment l’absence d’article (que l’on retrouve également en estonien ou en russe) et la grande importance attachée à l’aspect verbal : le caractère perfectif ou non du verbe dépend de critères sémantiques. Seuls les finnophones maîtrisent ce système complexe ; même les suédophones, qui maîtrisent parfaitement le finnois, font des « fautes d’objet » lorsqu’ils parlent finnois.

Si l’agence de traduction TSI met un point d’honneur à faire exclusivement appel à des locuteurs natifs travaillant dans le pays de leur langue maternelle, votre agence de traduction redouble de vigilance s’agissant du finnois afin de vous éviter les écueils fréquents pour des non finnophones et ainsi vous offrir une qualité optimale.